Encore plus flexibles et hygiéniques: les soutireuses de boîtes KHS réalisent un large spectre de boissons et formats

Dortmund, 14.12.2020 (PresseBox) – Légère, peu encombrante, maniable : la renaissance de la boîte de boissons. On observe dans presque le monde entier des ventes plus élevées allant de pair avec des parts de marché croissantes. En Allemagne, par exemple, le chiffre est passé entre 2017 et 2019 de 2,85 milliards à plus de 3,9 milliards1. Les prévisions prévoient une poursuite de la croissance. En tant que l’un des leaders mondiaux des installations de soutirage et d’emballage, KHS a une expertise de plusieurs décennies dans ce domaine. À présent, le fournisseur complet a étendu sa technologie éprouvée aussi bien pour la plage des cadences hautes que moyennes.
Les consommateurs apprécient les avantages de la boîte depuis des décennies déjà, mais la part de marché a récemment encore augmenté de manière significative. Les raisons sont très diverses. D’une part, par exemple, de plus en plus de boissons énergisantes sont vendues en boîtes, et d’autre part, le mouvement Craft des bières artisanales fait avancer cette évolution qui amène au soutirage de plus en plus de boissons rafraîchissantes, de Hard seltzer, de bière ou de cidre dans ces formats.
KHS également a une longue tradition dans ce domaine. Ainsi, l’entrée sur le marché américain des boîtes a commencé il y a plus de 50 ans. L’entreprise a depuis réussi à s’affirmer avec une multitude de nouvelles technologies et à se positionner comme l’un des leaders mondiaux. Le fournisseur complet s’appuie à nouveau sur ses décennies d’expertise pour améliorer continuellement des solutions éprouvées. Ainsi, toute une série de mises à jour actuelles rendent la soutireuse de boîtes encore plus flexible et hygiénique pour le domaines des hautes cadences et des systèmes compacts.
Dès 2014, le fournisseur de systèmes a présenté avec l’Innofill Can DVD la première soutireuse de boîtes d’une génération entièrement nouvelle permettant la mise en œuvre de jusqu’à 135 000 boîtes par heure. En 2017, KHS s’était avec sa soutireuse de boîtes compacte Innofill Can C penché tout spécialement sur le groupe cible des soutireuses petites à moyennes, à l’époque encore avec une cadence de jusqu’à 28 000 boîtes par heure.
Les boîtes guidées et remplies aussi en douceur que possible
Les deux machines offrent de nombreux avantages et posent des jalons, entre autres dans le domaine de l’hygiène grâce à un effort de nettoyage réduit : la structure particulièrement hygiénique ainsi que la suppression de la lubrification à l’eau dans la zone du carrousel de soutireuse empêchent les boîtes ouvertes d’être souillées. Les intervalles de nettoyage pour le nettoyage extérieur peuvent donc être prolongés.
La principale mise à jour pour l’Innofill Can DVD dans le domaine de l’hygiène est cependant le dispositif d’abaissement pneumatique pour les tulipes de centrage : contrairement à auparavant, elles ne sont plus déplacées mécaniquement par des cames et des galets. Au lieu de cela, le levage et l’abaissement pneumatique éprouvé est maintenant utilisé dans la petite soutireuse Innofill Can C, explique Manfred Härtel, directeur de produit « soutirage » chez KHS : « Avec cette solution, nous réduisons les ajouts sur la soupape. Les galets des soutireuses en particulier sont fortement sollicités. Cela peut provoquer l’apparition d’une certaine part de particules d’abrasion au-dessus des boîtes ouvertes. Comme ce phénomène n’aura plus de raison d’être, l’hygiène déjà à un très haut niveau a pu encore nettement être accrue. »
Le levage et l’abaissement de la tulipe sont contrôlés intelligemment. Les économies de poids et de matière rendant les parois de plus en plus minces, il est particulièrement important de guider et remplir la boîte aussi en douceur que possible. L’actionnement pneumatique permet d’adapter la pression d’application à différentes qualités de matériaux. Nouvelle en son temps, la technologie a de longue date dépassé le statut de pionnier et fait plusieurs fois ses preuves sur le marché, puis a encore été améliorée grâce aux mises à jour technologiques maintenant réalisées. « Nous répondons à des exigences hygiéniques élevées en particulier pour les boissons sensibles telles que la bière sans alcool, les boissons « mix » à la bière ou les cidres aromatisés », explique Härtel. Les soutireuses de boîtes KHS se distinguent par des standards d’hygiène élevés non seulement à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur de la machine : un aspect qui gagne en importance avec la tendance des bières à teneur réduite en alcool et sans alcool ainsi que des boissons « mix ». « Nos soupapes de remplissage sont réputées aussi bien pour leurs propriétés hygiéniques et leur conception compacte que leur facilité d’utilisation et d’entretien », explique Härtel. Un aspect particulièrement avantageux pour les embouteilleurs avec une gamme variée qui exige de l’équipement technique la plus grande flexibilité dans la production.
Avec le Teflon, c’est possible
Il vaut ici la peine de regarder dans les détails, aussi bien pour l’Innofill Can DVD que pour l’Innofill Can C : une condition importante pour la flexibilité souhaitée est le choix du bon matériau d’étanchéité pour l’étanchéification à soufflet : « Ici aussi, nous continuons à miser sur le Teflon », dit Härtel. « Facile à nettoyer, ce matériau donne à nos joints de soupape une durée de vie considérablement plus longue et permet des intervalles de remplacement deux fois plus longs ainsi que des durées de remplacement nettement plus courtes. » Mais en ce qui concerne la diversité des gammes, le plus important est que le PTFE n’absorbe pratiquement aucune substance aromatisante, contrairement aux joints habituels en matériaux élastomères tels que l’EPDM2, qui se gonflent littéralement comme des éponges lors de la production. S’il y a une différence de concentration dans le produit suivant de la séquence d’embouteillage, l’EPDM libère les arômes. Pour contrer cet effet indésirable, il faut organiser sa production en fonction des arômes : « Pour ce faire, on commence par exemple la semaine avec une eau minérale, et on la termine avec la mise en bouteille d’un produit fort en goût, comme une boisson énergisante. Grâce à nos soupapes de remplissage, le transfert d’arômes est réduit au minimum absolu, ce qui donne au client une plus grande liberté de planification », dit Härtel.
Soutirage à chaud de boissons
Avec les deux soutireuses de boîtes KHS révisées, les boissons peuvent également être soutirées à chaud. Ce procédé gagne en importance, en particulier du point de vue des étapes ultérieures de la transformation dans la ligne, puisqu’il exclut la formation d’eau condensée. Le ramollissement, la formation de moisissures ou la contamination microbienne des cartons, des barquettes et des boîtes conditionnées par packs de six sont ainsi pratiquement exclues. La bière est soutirée à une température allant jusqu’à 20 degrés Celsius, les boissons rafraîchissantes gazeuses jusqu’à 22 degrés Celsius. Le soutirage à chaud des jus est également possible. Cette application est de plus en plus demandée, en particulier dans le secteur des basses et moyennes cadences. « Nos clients souhaitent des machines flexibles permettant de réaliser aussi de nouveaux produits », explique Härtel. « Par exemple, nos soutireuses peuvent traiter des widgets qui, pour les bières à faible teneur en gaz carbonique, apportent de l’azote dans la boisson lors de l’ouverture de la boîte. Cela génère une mousse particulièrement crémeuse et compacte, comme avec des bières en fût fraîchement tirées. »
Abaissement pneumatique
Les brasseries petites et moyennes apprécient de plus en plus la soutireuse de boîtes compacte Innofill Can C. En conséquence, KHS l’a encore optimisée. Pour cela, le cercle primitif de référence a été agrandi de 720 millimètres pour atteindre 1 800 millimètres, de sorte qu’avec 60 soupapes de remplissage, les cadences de machines peuvent atteindre 50 000 boîtes par heure. Avec cette capacité, l’Innofill Can C peut maintenant être intégrée également dans les lignes avec des cadences plus élevées, en particulier en liaison avec les installations de processus comme l’installation de mélange Innopro Paramix C, le flash-pasteurisateur ou le module CIP. Ainsi, dans les plages de cadences moyennes aussi, le traitement et le soutirage de boissons peuvent être réalisés en continu avec des installations KHS, et moyennant un faible encombrement. L’Innofill Can C convainc en outre surtout par sa compacité : la soutireuse, la sertisseuse, le module de service, le revêtement et l’armoire électrique sont dès la livraison entièrement montés : l’installation peut être mise en service quasiment immédiatement par plug and produce.
Les soupapes de remplissage du système de remplissage à commande informatisée sont en outre équipées de débitmètres magnéto-inductifs. Ils assurent une quantité de remplissage homogène et des volumes de têtes d’exactement la même taille dans les boîtes. Les moteurs économes en énergie soutiennent également une production préservant les ressources. Comme dans toutes les machines KHS, les soutireuses de boîtes utilisent également des servomoteurs et des entraînements servo de la plus haute efficacité énergétique.
Une solution de sertisseuse intégrée
L’Innofill Can C intègre la sertisseuse de boîtes de Ferrum AG, mondialement connue dans ce domaine. Outre une solution avec trois broches de sertissage, des versions avec six ou huit broches à réglage en hauteur automatique sont disponibles pour les cadences plus élevées.
Les soutireuses de boîtes peuvent également être étendues avec la machine d’étiquetage Innoket Neo, par exemple pour apposer des étiquettes auto-adhésives sur les récipients. « Cela peut être intéressant pour agencer des boîtes individuelles pour des lots de petite taille », ajoute Härtel.
1 https://de.statista.com/statistik/daten/studie/218957/umfrage/anzahl-der-verkauften-getraenkedosen-in-deutschland/
2 EPDM = caoutchouc éthylène-propylène-diène

Unternehmen: KHS GmbH