Le nouveau RadMan 2 – brancher et travailler en toute sécurité dans des champs électromagnétiques

Pfullingen, Allemagne, 17.04.2019 (PresseBox) – Les personnes qui, dans le cadre de leur travail, sont exposées à des champs électromagnétiques (CEM) intenses doivent bénéficier d’une protection maximale à tout moment. Cela s’applique en premier lieu notamment aux travaux à proximité d’antennes de radars, d’émetteurs radio ou de stations de téléphonie mobile tout comme aux alentours des sites industriels spécialisés dans le brasage et le soudage à haute fréquence. Pour exclure les risques pour la santé, le port d’un équipement de protection individuelle (EPI) qui avertit de manière fiable à 100% en présence de valeurs CEM critiques, est obligatoire. Narda Safety Test Solutions vient de développer le RadMan 2 pour effectuer cette mission de surveillance complexe, en prenant aussi en compte les futures applications 5G. Ce petit appareil maniable porté à même le corps avertit comme aucun autre de ce type de manière persévérante, ponctuelle et, surtout, fiable en cas d’exposition à des champs électromagnétiques élevés non autorisés.
Le nouveau moniteur de rayonnement combine parfaitement des innovations judicieuses et une expérience de plusieurs décennies du leader du marché avec les technologies éprouvées de son prédécesseur – dont la particularité est d’être le moniteur personnel le plus vendu dans le monde. Fort de cette combinaison unique, il redéfinit les standards de sécurité CEM d’aujourd’hui et de demain. Ce faisant, la mise en service et la manipulation sûre n’ont jamais été aussi simples, en particulier pour les personnes qui, en général, ne sont pas des spécialistes éprouvés en technique de mesure. Citons par exemple le nouveau « test des capteurs » automatique qui contrôle le bon fonctionnement des capteurs directement après avoir branché l’appareil. Cette fonction de contrôle interne du RadMan 2 réalisée pour la première fois dans un moniteur personnel, garantit une protection maximale. L’utilisation jusqu’ici incontournable d’un générateur de tests externe est désormais superflue. De plus, lors du branchement, le niveau de charge des batteries est contrôlé et affiché. Suite à un cycle de recharge, le RadMan 2 dispose d’une autonomie de 800 heures. La personne à protéger n’a pas à intervenir et peut se concentrer pleinement sur son travail avec un appareil immédiatement opérationnel.
Couverture en fréquence maximale
Il existe deux versions du nouveau moniteur de rayonnement : un modèle assez abordable jusqu’à 8 GHz (LT) avec un équipement épuré et moins de fonctions, mais avec la même protection de pointe signée Narda que son « grand frère » conçu pour des fréquences jusqu’à 60 GHz (XT) (photo n° 2). Avec la couverture en fréquence maximale actuellement disponible sur le marché, il alerte son porteur aussi en présence de fréquences de radars et de faisceaux hertziens ainsi que d’ondes millimétriques 5G en tout temps de manière sûre et fiable.
Absorbeur HF pour une précision accrue
Après plus de 20 ans, le RadMan 2 qui a hérité des meilleurs gènes de son prédécesseur, le premier RadMan, s’inscrit comme digne successeur dans la tradition du modèle « original » couronné de succès. Citons comme exemple : c’est grâce à son absorbeur HF spécial que l’appareil porté à même le corps peut mesurer des champs électromagnétiques sans incidences négatives sur la précision. Autrement, les réflexions des signaux émis par le corps fausseraient le résultat affiché, avec des conséquences préjudiciables sur la protection de la personne. Le matériel de l’absorbeur est fermement intégré dans le baudrier d’escalade et dans la ceinture et demeure donc – excepté en cas de manipulation erronée – automatiquement là où il doit se trouver, entre le corps et le capteur même lorsque l’appareil a été décroché.
Capteurs de champs E et F
Pour exécuter des travaux dans un champ proche et dans un champ lointain d’antennes radio et TV, le moniteur personnel est équipé tant de capteurs pour le champ E (électrique) que pour le champ H (magnétique). En effet, dans un champ proche, contrairement au champ lointain, les champs électrique et magnétique sont indépendants l’un de l’autre. Ici, la personne à protéger peut se déplacer dans des zones qui présentent un champ magnétique fort et un champ électrique très faible ou vice-versa. Avec le RadMan 2, la personne n’a pas besoin de savoir dans quel champ elle se déplace actuellement et, encore moins, de régler son appareil de manière active en conséquence. L’appareil avertit son porteur indépendamment du type de champ et de la distance par rapport à la source de rayonnement. Dans le pire des cas, la valeur la plus élevée des deux est celle qui déclenche toujours automatiquement l’alarme.
Le moniteur personnel peut être facilement détaché d’une main de son support spécial. À l’état décroché, l’ouvrier peut saisir des données de mesure de manière isotrope, c.-à-d. indépendamment de la direction. Cela garantit un affichage sûr de tous les points sensibles (hotspots) tant dans le champ E que dans le champ H, indépendamment de l’orientation de l’appareil. Cela élimine pratiquement des analyses erronées vu que l’appareil n’a quasiment aucun « angle mort ».
Fonctions XT spéciales : fonction de recherche du signal sonore et « Pulse Mode »
Avec le modèle XT, l’ouvrier est en mesure d’exécuter, à l’écart du corps, une recherche de fuite précise (photo n° 1) par ex. sur des guides d’ondes et des liaisons vissées coaxiales à l’aide de la fonction de recherche du signal sonore. De plus, il peut vérifier l’origine d’un champ de manière rapide, simple et sûre en se basant sur la modification de l’intensité du signal sonore pour évaluer si l’antenne est réellement débranchée avant d’oser l’escalader. Le « Pulse Mode » pour une détection fiable des signaux pulsés court est une autre fonction du modèle XT (photo n° 2). Ce réglage autorise une réaction nettement plus rapide de l’alarme. Cette propriété est par exemple nécessaire lorsqu’un technicien exécute des mesures dans l’environnement d’un radar rotatif dans lequel il est toujours effleuré brièvement par le rayonnement.
Automatiquement conforme aux standards
Chaque alarme émise par le RadMan 2 est automatiquement basée sur des valeurs correctes conformes aux standards. L’exposition réelle en pourcentage de la valeur limite respectivement valable selon l’ICNIRP, la directive 2013/35/UE, FCC ou Safety Code 6 déclenche l’alarme. Ce faisant, l’appareil tient compte du fait que les valeurs limites définies dans les standards dépendent de la fréquence et que les seuils d’alarme respectifs varient. Un avantage immense pour l’utilisateur vu qu’il n’a besoin ni de régler de manière active la valeur limite sur l’appareil ni de procéder à des conversions fastidieuses des valeurs affichées. Le RadMan « pense » à tout ; avec sa fonction d’évaluation de réponse en fréquence pondérée homologuée, il  calcule toujours automatiquement les seuils d’alarme corrects.
Tous les résultats calculés pour chaque mission de travail peuvent être entièrement documentés. À ces fins, l’enregistreur de données interne saisit en continu toutes les valeurs d’exposition détectées pour les champs E et H en vue d’une analyse ou d’un traitement informatique ultérieur.
En ce qui concerne l’atout décisif en termes de sécurité de l’appareil, le nouveau moniteur personnel de Narda procède automatiquement non seulement à un autocontrôle complet, mais est également conçu de manière optimale pour des interventions dans des environnements de travail défavorables. Son boîtier solide utilisable à l’extérieur est hermétiquement fermé, exécuté en protection IP-65 et donc parfaitement protégé contre la poussière et l’humidité.
Affichage et signaux d’alerte
L’alarme du nouvel appareil d’avertissement et de contrôle est encore plus insistante et frappante. En cas de dépassement de la valeur limite et dans n’importe quelle situation d’intervention, la personne qui travaille dans le champ est avertie par des alarmes visuelle, sonore, voire même vibrante. Même si le moniteur est porté sur la poitrine, le nouvel « affichage d’alarme lumineux grande taille » rouge attire l’attention systématiquement. Sur l’avant de l’appareil, six DEL indiquent successivement de 5 à 200 % dans quelle mesure l’exposition au champ réelle se rapproche de la valeur limite admissible. Si le niveau atteint dépasse 50 %, une alarme sonore bruyante se déclenche, l’appareil clignote et vibre. Si le deuxième niveau d’alarme de 100% est atteint, le moniteur personnel intensifie les alertes optiques et acoustiques. Dans ce cas, la personne doit quitter rapidement la zone de danger. Les différents signaux d’alarme optiques, acoustiques et mécaniques garantissent qu’aucun avertissement ne passe inaperçu. L’appareil se démarque ainsi nettement de ses homologues qui utilisent uniquement des alarmes vibrantes susceptibles d’être facilement absorbées par des vêtements épais utilisés pour des travaux à l’extérieur.
Conclusion
Les réseaux de téléphonie mobile sont amenés à se développer considérablement avec l’arrivée prochaine de la norme de téléphonie mobile 5G. Celle-ci peut utiliser des fréquences plus élevées que les technologies plus anciennes, mais il s’ensuit une diminution de la portée. Avec le RadMan 2, les experts CEM et en sécurité du travail de Narda STS ont réussi à optimiser encore davantage un produit-phare pour la protection des personnes dans les champs électromagnétique en intégrant une surveillance simultanée éprouvée des champs E et F selon la réponse en fréquence pondérée conforme aux recommandations de l’ICNIRP, un test des capteurs automatique unique en son genre lors du branchement de l’appareil ou des DEL d’alarme toujours parfaitement visibles. Ou encore, en élargissant la gamme de fréquences à 60 GHz en vue des applications 5G futures ou en ajoutant le « Pulse Mode » ou en optimisant l’aptitude pour une utilisation à l’extérieur grâce à un boîtier en protection IP-65. L’appareil d’avertissement et de contrôle de dernière génération garantit ainsi une protection maximale, en rendant audibles, visibles et palpables pour chacun les champs électromagnétiques sinon invisibles, pour le moins, lorsque ceux-ci se rapprochent des valeurs limites valables au niveau mondial. En excluant systématiquement les sources d’erreurs comme les réflexions, les endommagements de l’appareil ou les manipulations erronées, l’appareil garantit ainsi une protection maximale durant tous les travaux dans des champs électromagnétiques critiques.

Ersten Kommentar schreiben

Antworten

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.


*